Fight Addict Championship

La première édition du Fight Addict Championship a eu lieu le 10 octobre 2015 au Gymnase St Romain en Gal situé sur un lieu rempli d’histoire   (à proximité du site archéologique).

affiche jpeg gala 10 oct compression

Les origines des différentes disciplines du combat libre sportif

La Grèce antique et le Pancracesac4

L’appellation Pancrace vient du pankration, qui date de l’Antiquité. Les premières traces écrites du Pancrace remontent à 648 av J.C.

Le Pancrace était au programme des jeux olympiques antiques, c’était l’une des disciplines favorites.

Le Japon féodal et le Kenpô

De l’autre côté du monde voit le jour une discipline semblable avec un côté martial: le Kenpô

Le terme Kenpô est un terme japonais ; il peut donc se traduire de plusieurs manières: « Loi du poing », « Voie du Poing », « Méthode de Boxe », etc. Bien que le Kenpô se soit défini comme une « Voie du Poing » et une « Méthode de Boxe », son contenu technique dépasse largement le cadre des seules techniques de percussions.

A l’instar d’autres arts martiaux, il regroupe différents styles ou écoles. Sa variété technique englobe tous les aspects possibles de la pratique.

La compétition

Plusieurs types de compétitions existent en France dont le kenpô traditionnel et le Kenpô Elite. Les jeunes effectuent des combats très techniques avec des protections anatomiques (casque, protèges tibias…) , tandis que les adultes combattent avec comme protection réglementaire: la coquille, le protège dent et des gants ouverts pour le Kenpô Elite .
Le Kenpô est un art martial et une science qui utilise de manière créative toutes les possibilités du corps humain. Il est une forme naturelle de combat dans laquelle prédominent les notions d’intuition et de spontanéité
Les poings, les mains, les coudes, les genoux, la tête, les tibias, les pieds, tout est utilisé pour vaincre son adversaire. Les saisies, les projections, les pressions, les strangulations, les clefs sont aussi au programme.

La tenue traditionnelle du kenpô et sa philosophie

Le kimono nommé le Kenpô-Gi ou Do-Gi. Il se compose d’une veste noire et d’un pantalon blanc et d’une ceinture rouge.

Au-delà de l’aspect martial, le Kenpô enseigne un comportement applicable à la vie quotidienne en considérant avec humilité, courtoisie, respect et bienveillance. Il convient au plus grand nombre que ce soit aux enfants aux adolescents , aux hommes aux femmes et même au public sénior car c’est un art martial « circulaire », axant toute son efficacité sur les techniques circulaires et sur la souplesse.